Vendredi, 22-03-2019
342241 visiteurs
EducEco sur les réseaux sociaux

 
 Challenge 2018 : résultats et images 
 

 ≡ 
Challenges précédentsChallenge 2015 FAQ <

Foire aux questions

Cet article est destiné à la publications des réponses aux questions posées par les équipes en 2015.

Ces questions concernent, notamment, la technique employée par les équipe au regard du règlement du 7ème Challenge EducEco en 2015. Elles peuvent également concerner le mémoire de projet qui est obligatoire.

Pensez à utiliser le moteur de recherche du site (renseignez la partie supérieure à droite du bandeau d’accueil)

PNG - 20.2 ko

Ces questions doivent être adressées via cette adresse électronique :-))

Les réponses sont publiées ci-dessous dans l’ordre chronologique des demandes effectuées sur le site. Elles apparaitront dans le format suivant : Question Qi et Réponse Qi

Q1 - Question de Bastien FLORIAN actuellement en 3ème prépro au lycée Déodat de Séverac : On souhaite réaliser un site internet pour notre participation au challenge Educeco. Nous souhaiterions votre autorisation pour utiliser votre logo et les images du site. Merci de votre collaboration.

R1 - Réponse de l’AD3E : C’est avec grand plaisir que nous vous autorisons à utiliser nos logotypes et les images contenues sur notre site www.educeco.net. Il demeure que le logo ne devra subir aucune modification ou altération et que son téléchargement peut être effectué ICI ou à partir de l’onglet AD3E puis Logos

Q2 - Question de GHILANE Hind, Responsable Marketing au sein de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénierie -ESSTI- de RABAT. Je vous adresse ce mail pour connaitre les délais et les modalités d’inscription pour participer à la compétition de cette année 2015. Nos étudiants sont tous très motivés et ont même commencé le travail sur leur prototype.

R2 - Réponse de l’AD3E : Nous vous encourageons à participer au challenge 2015 à condition de respecter le règlement, les conditions d’inscription et le calendrier. Tout ceci se trouve sur ce site. www.educeco.net

Q3 - Je suis le chef de projet de la Vector Eco Team qui participe cette année au challenge.Mon équipe et moi même nous posons des questions concernant le mémoire à écrire. La règlementation impose un format de plusieurs fiches A4, nous nous demandions si ce format était flexible ou non. Pour exemple, la fiche modélisation nous demanderait d’insérer des courbes pour mieux expliquer notre cheminement, mais un tel format rend impossible ces éclaircissements.

L’année dernière, l’équipe avait rédigé un mémoire classique, c’est-à-dire avec un sommaire, différents axes et des images. Nous voudrions pouvoir vous rédiger notre mémoire dans ce format plus flexible.

R3 - Réponse de l’AD3E : Pour le Mémoire de projet, le format A4 est maintenu comme exigence.
- Nous souhaitons que la totalité des membres du jury puisse disposer de l’ensemble des documents de chaque mémoire afin de l’étudier soigneusement, y compris hors de l’enceinte de la compétition. Pour cela nous devons pouvoir facilement en assurer la reprographie sur des moyens standards tels que des imprimantes laser couleur A4.
- D’autres part se pose le problème de l’équité entre les équipes, en pensant à celles qui ne peuvent utiliser que les outils disponibles et accessibles dans leur établissements (collèges, lycées etc.).

Q4 - Question de Yvain SUBRA de l’équipe TIM : Je me permet de vous contacter pour vous poser quelques questions concernant le nouveau règlement :
- L’article 42 définissant les énergies autorisées pour la marche arrière des véhicules eco-citadins permet cette année pour les véhicules thermiques d’utiliser un moteur électrique alimenté par batterie, l’énergie étant alors comptabilisée par joulemètre. Un véhicule utilisant cette configuration consommera pour la marche arrière l’énergie mécanique nécessaire au mouvement augmentée des pertes du moteur électrique.
- Par contre, un véhicule hybride répondant au cahier des charges des véhicules hybrides consommera pour la marche arrière l’énergie mécanique nécessaire au mouvement augmentée des pertes du moteur électrique. Cette énergie ne provient alors pas d’une batterie mais de supercapacités, lesquelles doivent être rechargées par le moteur thermique. Il faut donc ajouter les pertes de la génératrice et les pertes du moteur thermique (importantes) à la consommation.
- Un véhicule thermique classique utilisant une marche arrière mécanique classique (type boîte de vitesse) consommera pour la marche arrière l’énergie mécanique nécessaire au mouvement augmentée des pertes de la boîte, de l’embrayage et du moteur thermique (importantes).

En résumé, un véhicule thermique qui ne ferait pas l’effort de tirer toute son énergie du réservoir de carburant est fortement avantagé par rapport aux autres solutions, car il profite alors de l’excellent rendement du moteur électrique, en plus d’une facilité de conception et de réalisation.

De ce constat on peut se poser les questions suivantes :
- Comment contrôler qu’un tel véhicule n’utilise pas son moteur électrique pour la marche avant ? Le véhicule profiterait alors du bon rendement électrique, même si cette énergie est comptabilisée par le joulemètre (rendement 3 à 4 fois supérieur).
- Un véhicule hybride pourrait-il alors utiliser une batterie mesurée par joulemètre pour sa marche arrière ?? Ce qui reviendrait à lui donner le même avantage que le cas précédent par rapport à ceux ayant fait l’effort d’utiliser une boîte de vitesse, par exemple.

D’autres questions moins pointues nous viennent aussi à l’esprit dans d’autres domaines :
- Article 70 : Les véhicules thermiques seront équipés de joulemètres pour mesurer la consommation électrique des accessoires du moteur thermique (injection, pompes...). Ces accessoires comprennent-ils bien le démarreur ? (je suppose que la liste n’est pas exhaustive). Cette donnée peut changer l’architecture du circuit électrique et la position du joulemètre sur ce dernier, d’où la question.
- Inscription dans la catégorie "démonstration" : en quoi consiste exactement cette catégorie ? Un véhicule démonstration est-il autorisé à rouler hors classement ?

R4 - Réponse de l’AD3E : Merci pour vos questions qui montrent une lecture attentive de notre règlement.
- Concernant l’énergie utilisée pour la marche arrière des véhicules thermiques a nécessité une réflexion qui a donnée lieu à un article porté sur le site de l’association. Nous vous prions de vous y référer ICI.
- Concernant les démarreurs électriques des véhicules thermiques du groupe prototype, actuellement vu que le démarrage du moteur thermique se fait avant la ligne de départ, la consommation du démarreur n’est par comptabilisée.
- Pour le groupe Ecocitadin, les pratiques de redémarrage du moteur pour répondre à l’article 42 (pour les véhicules du groupe EcoCitadin la conduite en mode « Stop and Go » est imposée) sont observées et nous serons probablement amenés à statuer pour une évolution du règlement. Dans l’instant, il s’agit d’encourager des démarches innovantes avec l’idée que les consommations non comptabilisées doivent rester dans des marges liées aux erreurs des appareils de mesure. L’esprit de compétition ne doit pas chercher à dissimuler des pratiques ou des câblages volontairement déviants.
- La catégorie démonstration est là pour accueillir des véhicules ne répondant pas à l’ensemble des articles du règlement actuel mais pour lesquels une participation nous semble de nature à faire évoluer celui-ci, notamment concernant les sources d’énergie « exotiques ». Par exemple, cela a été le cas pour le moteur fonctionnant à la graisse de canard. Les conditions d’admission de ces véhicules sont analysées au cas par cas, les aspects sécuritaires étant prégnants. Ils ne participent par au classement mais sont encouragés à présenter leur véhicule sur la piste avec les autres participants et peuvent bénéficier d’un prix spécial.

Q5 - Question de Frédéric VAUDOIS de l’équipe du Lycée La Briquerie (57) Plutôt qu’une couverture pour masquer le panneau solaire avant et après la course, peut-on placer un interrupteur extérieur, commandé par la personne qui assiste le pilote au départ et à l’arrivée ?

R5 - Réponse de l’AD3E : La réponse est négative. Nous restons sur une solution éprouvée, rustique, mais efficace :
- L’ajout d’un interrupteur sur ce circuit complexifierait le câblage et son contrôle lors des contrôles techniques ;
- La transparence de l’opération de neutralisation des panneaux solaires - vis-à-vis des autres candidats - serait moins assurée.

Q6 - Question de Benjamin MOREL. Nous avons actuellement une question à propos de l’article 45 -Dimension du véhicule (Catégorie éco-citadin) en particulier sur la hauteur à l’intérieur de l’habitacle (88 cm minimum). Comment est réalisé cette mesure ? S’agit-il d’une hauteur comptabilisant les barres du châssis ? De façon plus concrète, notre hauteur d’habitacle est actuellement de 88 cm en prenant en compte des barres alors qu’elle est de 86 cm entre les barres. Dans ce cas précis le cahier des charges est-il réalisé ?

R6 - Réponse de l’AD3E : Cette hauteur minimum a été édictée pour le confort et la sécurité du pilote. Dans cet esprit, il importe de respecter cette hauteur minimum au droit des épaules du pilote soit sur une largeur de 70 cm au moins. Espérant avoir répondu à vos interrogations.

Q7 - Question de Pierre BRUNELLA élève-Ingénieur ENIM. Nous nous penchons sur la question de la motorisation et nous allons pencher vers une motorisation électrique. Nous pensions insérer 2 moteurs pour des fonctions différentes. Est-ce possible ? J’ai consulté le règlement mais je n’ai pas vu de mention d’interdiction pour cela.

R7 - Réponse de l’AD3E : Pas de problème pour une segmentation de la motorisation. Ce sera la consommation globale qui sera comptabilisée.

Q8 - Question de Rodolphe SAUVAGEOT. Je suis actuellement en DUT GMP à Tarbes, et je represente un équipage inscrit pour l’edition de 2015.

Pour les prototypes, il faut un harnais 5 points homologué ECE, cependant il existe pas de 5 points ECE, on trouve uniquement des 4 points ECE, sinon en 5 points ou 6 c’est homologué FIA. Je sais que l’ECE est l’homologation route et la FIA celle pour la competition.

Dans ces conditions, doit on mettre un 4 ECE et ajouter une sangle pour faire un 5ème point ou peut-on directement utiliser un harnais 5 points FIA ?

R8 - Réponse de l’AD3E : Pour respecter l’esprit des groupes prototype ou écocitadin, nous les rapprochons des deux normes qui les concernent : FIA pour les harnais et ECE pour les ceintures. En conséquence nous vous proposons pour votre véhicule prototype d’utiliser un harnais 5 points homologué FIA, en vous recommandant d’aller vers le modèle le plus économique qui sera, dans nos conditions de challenge, toujours suffisant vis-à-vis de nos contraintes.

Nous vous remercions de nous avoir interpellé sur cette question, nous ne manquerons pas d’en tirer l’occasion de préciser ces points sur le futur règlement 2016.

Q9 - Question de Patrice PHILIP du Lycée la Morandière. Je représente l’équipe du LEGT de Granville (écocitadine hybride "Phénix") et je me pose une question par rapport au règlement :

(article 68) Ne sont autorisées par véhicule qu’une seule et unique batterie de propulsion et éventuellement une batterie accessoire.

Pour faire fonctionner notre démarreur il se trouve que nous avons besoin de 24V en plus du 12V des accessoires. Est-il contraire au règlement que la batterie d’accessoires soit en fait constituée de 2 batteries 12V en série pour disposer de 12 et 24V ?

Je précise par ailleurs que le démarreur ne peut en aucun cas entraîner notre véhicule puisque le moteur thermique a un embrayage centrifuge qui se colle à un régime bien supérieur à celui auquel l’entraîne le démarreur.

R9 - Réponse de l’AD3E : Aucun problème pour cette source délivrant 2 tensions tant que vous restez sous la limite supérieure de tension nominale qui est fixée à 48 V.