Vendredi, 18-09-2020
5509275 visiteurs
EducEco sur les réseaux sociaux

 
 Challenge 2019 : résultats et images 
 

 ≡ 
On en parle Presse régionale <

Articles parus dans Sud Ouest

Journal Sud Ouest Gers du 6 Avril 2011

Journal Sud Ouest Gers du 15 Avril 2011

Tous sur la ligne de départ pour EducEco Le jury « sécurité » au travail en 2010 sera à nouveau sur le pont au mois de mai. PHOTO ARCHIVES ROLAND HOUDAILLE Le jury « sécurité » au travail en 2010 sera à nouveau sur le pont au mois de mai. PHOTO ARCHIVES ROLAND HOUDAILLE

Du jeudi 12 au samedi 14 mai, le Challenge EducEco se déroulera sur le circuit de Nogaro (1). Jean-Paul Chassaing, président de l’AD3E (Association pour le développement d’épreuves éducatives sur l’éco-mobilité) et ancien inspecteur général de l’Éducation nationale, a créé cette épreuve, vu le déménagement du Shell Eco Marathon en Allemagne. Ce Challenge se met à la portée des jeunes en faisant épanouir des projets de véhicules économes en énergie et respectueux de l’environnement.

Actuellement, soixante-quatre équipes d’élèves du secondaire et d’étudiants de trente-quatre départements sont déjà engagées. Il y a deux catégories : prototypes et écocitadins (véhicules aptes à manœuvrer en marche arrière). On y trouve, parmi ceux qui sont connus, 26 véhicules SP95, 20 tout électriques, 6 gazole, 5 solaires, 2 GPL, 2 éthanol et 1 vapeur. Les mordus de nouvelles technologies vont pouvoir apprécier les progrès réalisés depuis 2010.

Contrôles draconiens

Bien entendu, le véhicule à énergie solaire de la section technique du lycée d’Artagnan est dans la course. Les équipages sont soumis à des contrôles techniques et à des contrôles de sécurité draconiens. Les concurrents doivent parcourir sept tours de circuit (25,272 km, soit 7 tours de 3,636 km) à une vitesse moyenne minimale de 30 km/h. Quel que soit le carburant, le classement est établi par équivalence avec la consommation de sans plomb 95. Pour les véhicules électriques, ils doivent consommer moins d’électricité qu’ils n’en ont produite pour être qualifiés et classés. La météo peut donc leur jouer des tours, comme ce fut le cas en 2009, pour les deux véhicules solaires du lycée d’Artagnan. À noter que l’impact sur l’environnement des rejets dans l’atmosphère et des matériaux employés sont pris en compte par le jury.

Le record, établi en 2004 au Shell Eco Marathon à Nogaro, n’est toujours pas battu : 3 410 km par litre, par le lycée La Joliverie de Saint-Sébastien-sur-Loire.

(1) L’entrée est gratuite.

Gers · Nogaro · enseignement

Journal Sud Ouest Gers du 12 Mai 2011

Journal Sud Ouest Gers du 17 Mai 2011

Journal Sud Ouest Gers du 2 Juin 2011