Mercredi, 29-01-2020
1479639 visiteurs
EducEco sur les réseaux sociaux

 
 Challenge 2019 : résultats et images 
 

 ≡ 
On en parle Vu sur la toile <

LADEPECHE.fr

Articles de LADEPECHE.fr

Publié le 17/02/2011 09:04 | LaDepeche.fr Pamiers. Les jeunes en course pour l’énergie lycée Irénée-Cros

Elèves et professeurs attendent avec impatience les premiers essais des prototypes./Photo DDM. 

Irénée-Cros sera en mai sur la ligne de départ du circuit de Nogaro et en course avec le challenge Educ Eco. Retour sur un projet qui roule bien puisque, à ce jour, l’ensemble des deux prototypes sont réalisés. Il ne reste plus qu’à les assembler et donner un tour de clé pour les premiers essais. Laurent Ardeois, chef des travaux, explique en quoi consiste le projet : « Il s’agit d’une course automobile où il faut faire le maximum de kilomètres avec 1 l d’essence. Le challenge est basé sur les économies d’énergie. Il permet de mettre en œuvre l’ensemble des forces vives pluridisciplinaires, à savoir la productique, la mécanique, la peinture et la carrosserie ». Une belle aventure grâce à laquelle les jeunes Appaméens vont pouvoir mesurer leurs compétences et savoir-faire avec une cinquantaine de challengers venus des quatre coins de la France. « Nous avons conçu un prototype de voiture avec un moteur thermique, de type Honda GX-35, qui servait à la base de moteur de motoculteur », explique Cyril. Et d’ajouter : « Les prototypes réalisés dans les ateliers du lycée sont constitués d’un châssis tubulaire en aluminium, usiné sur place, et d’une coque en fibre de polyester qui sera bientôt décorée aux couleurs de l’établissement. » Les jeunes apprécient. Cela leur permet de concrétiser ce qu’ils apprennent sur les bancs de classe. « Le fait de participer à ce projet est très encourageant, c’est cela qui nous motive », ont déclaré d’une même voix les jeunes, qui apprennent ainsi les bases de leur futur métier tout en réalisant un projet très intéressant. Notons pour finir que le conseil régional devrait élire ce projet comme projet d’avenir et apporter la subvention nécessaire à son bon fonctionnement. Ce soutien est attendu avec impatience par le lycée Irénée-Cros.Profs et élèves sont dans les temps et ont remercié par ailleurs Stéphane Esteban, Gilles Bicheyre, Patrice Vidal et Jean-Luc Tardy, des entreprises ETI, Abribat, Cycle Passion et Ariège Composite, pour la fourniture du matériel indispensable à la bonne conduite du projet.

Publié le 30/04/2011 13:10 | LaDepeche.fr Le prototype tient la route lycée irénée-cros

Fanny, pilote, a procédé aux essais hier matin./ Photo DDM, Luc Pérot. Tour de clé et premiers essais réussis pour le prototype futuriste « Ice Eco Team » sorti tout droit des ateliers du lycée Irénée-Cros. Objectifs ? Participer au challenge Educ Eco 2 011 qui aura lieu sur le circuit de Nogaro (32), du 11 au 14 mai, dans la catégorie « moteur essence SP95 ». Rappelons que la compétition impose de faire le maximum de kilomètres avec un seul litre de gas-oil. L’énergie consommée par la voiture va constituer le critère déterminant pour le classement. L’objectif étant aussi de mesurer compétences et savoir-faire face à la cinquantaine de challengers issus de différentes écoles de France. Derniers réglages et tours de pistes étaient au programme de la semaine pour une douzaine de lycéens. Direction le parking du stade Balussou en compagnie de Laurent Ardeois, chef des travaux, et de Cyril Huc, prof de productique au lycée, qui ont veillé au bon déroulement des essais. « Les jeunes, du CAP au bac pro, insiste Laurent, ont donné le meilleur d’eux-mêmes en mettant en œuvre leur savoir-faire en mécanique, carrosserie, peinture, électricité et productique. » essais concluants Le challenge était ambitieux, les lycéens l’ont relevé. Et ça roule comme sur des roulettes. La police municipale a contrôlé sur place, radar en main, la vitesse réglementaire du prototype (50 km/h pied au plancher). « Les essais sont concluants », a souligné Cyril Huc. Et d’ajouter : « Nous y croyons et nous allons relever le défi sans complexe. » Aux commandes du prototype Benjamin et Fanny, les deux pilotes, ont livré leurs premières impressions. « Les sensations sont bonnes, accélérations, fiabilité et freinages répondent à merveille. » Notons pour finir le soutien important apporté par la ville, le conseil régional, ainsi que les partenaires locaux pour la fourniture du matériel indispensable à la bonne conduite du projet. Un challenge qui tient la route et qui devrait finir logiquement à l’arrivée.

Publié le 11/05/2011 09:10 | LaDepeche.fr Nogaro. J-1 pour le 3e EducEco

Place au 3e challenge EducEco inspiré par l’ancien Shell Eco-Marathon, sur le circuit de Nogaro. Les 72 équipages engagés feront rouler leurs « drôles » de machines, ces trois prochains jours. Mais dès cet après-midi, pour les vérifications administratives et techniques, beaucoup de collégiens, lycéens et étudiants avec leurs encadrants, seront déjà sur place. Parmi eux le team du lycée Clément-Ader de Samatan et celui du lycée du lycée de Nogaro, seuls représentants gersois. Les deux ont choisi l’énergie solaire pour faire rouler leurs prototypes. Mais c’est l’électrique qui a le vent en poupe puisque la moitié des 72 équipages concourt dans cette catégorie. Dans celle des énergies fossiles avec son Micro-Joule, le lycée La Joliverie de Nantes tenant du record (3 410 km/litre de SP 95 en 2004) se présente en grandissime favori. Tous ces prototypes sont les fruits de « projets pédagogiques » visant à concevoir, construire et faire rouler des véhicules économes en énergie et respectueux de l’environnement. En lice aussi des véhicules EcoCitadins plus proches des véhicules routiers que les autres protos à la silhouette plus effilée. Pendant ces trois jours, plus de 1 000 jeunes représentant 18 régions (sans oublier un team suisse !) viennent « rouler économe » en Armagnac. L’entrée au circuit est gratuite.

Publié le 16/05/2011 09:00 | LaDepeche.fr Bogaro. Ces fous du volant ont du génie gers

Une fois encore, le Challenge EducEco, troisième du nom, a tenu toutes ses promesses sur le circuit Paul-Armagnac de Nogaro. Lancé depuis jeudi, il a réuni 75 concurrents au départ venus de toute la France. Tous des collégiens et des lycéens qui ont multiplié les tentatives pour faire rouler le plus longtemps leurs engins inventés.

Entre moteurs thermiques et électriques, la lutte a été passionnante. Au final, le prototype Micro Joule du lycée La Joliverie de Saint-Sébastien-sur-Loire près de Nantes a conservé son titre. Mais le moteur thermique, de l’université Paul Sabatier/INSA Toulouse a tenu pendant 2 855 km/l. En utilisant l’éthanol. On ne peut citer ici toutes les belles performances régionales. On pourra cependant retenir que les Prix de l’Éducation Nationale ont été remis par Olivier Dugrip, Recteur de l’Académie de Toulouse au collège Bellefontaine de Toulouse-Mirail (1er Prix pour leur 1re participation), au lycée professionnel de Pamiers (Ariège) et au lycée La Découverte de Decazeville (Aveyron).

Fort de ce succès et de cette magnifique réunion de cerveaux en herbe, le président Jean-Paul Chassaing, a donné rendez-vous à tous pour la 4e édition.

Publié le 16/05/2011 09:03 | LaDepeche.fr Innovation. Des prix pour des Toulousains innovation

Le plateau du 3e Challenge EducEco, qui met en avant l’éco-mobilité, a récompensé les efforts toulousains. Sur le circuit gersois de Nogaro, parmi les véhicules dotés de moteurs thermiques, celui de l’Université Paul Sabatier/INSA Toulouse s’est illustré en remportant la première place des prix pour moteurs thermiques dans sa catégorie éthanol (2 855 km/l). Du côté des moteurs électriques, les Toulousains de Paul-Sabatier se classent encore deuxièmes pour les prototypes. Le lycée Gallieni se hisse à la troisième place du podium des Ecocitadins. Dans les prix spéciaux, l’université Paul Sabatier avec l’Insa de Toulouse remporte la catégorie Grand prix prototypes. Le collège de Bellefontaine remporte le prix de l’Education nationale.

Publié le 27/05/2011 11:41 | L.Ch. Saint-Orens-de-Gameville. Le bolide électrique classé à Nogaro

Toute l’équipe a poussé derrière son bolide./Photo DDM, L.Ch Le « R.E.C » (Riquet Eco Car), nouvel engin, entièrement conçu et réalisé par les professeurs et élèves du pôle technologique, a participé sur le circuit de Nogaro, du12 au 14 mai, au challenge Educeco 2 011. L’idée en est venue en 2009, en 2010 des essais et enfin en 2011, Jean-Luc Chanut, Philippe Aymard, Bruno Fauque et Laurent Simeon, professeurs ont décidé la mise en œuvre. Ce sont donc une dizaine d’ élèves de seconde sti, génie mécanique et de terminale S génie électronique qui ont été encadrés pour réaliser le petit bolide tout électrique. Depuis le mois de décembre tous ces bénévoles se réunissent le mercredi après midi pour développer le projet et valoriser ainsi les valeurs industrielles. Benjamin était désigné comme pilote et Mathilda remplaçante éventuelle ; ils devaient effectuer sept tours de piste équivalents à environ trente kilomètres et ce dans le plus bref délai. Soixante-dix lycées et collèges de France et de Suisse ont participé à la compétition et le lycée Pierre Paul Riquet, a remporté trois places importantes. Le petit bolide se classe 2e du prix région Midi-Pyrénées, 2e du prix du mémoire et 3e pour sa première participation. C’est avec une joie indescriptible qu’ils ont bien voulu présenter leurs challenges gagnés de haute lutte. Déjà toute l’équipe pense à l’année prochaine et veut améliorer encore et toujours pour essayer d’obtenir les récompenses suprêmes. Géraldine Lavabre, chef de travaux et Pierre Donnadieu, proviseur, ont promis de continuer à encourager ce projet d’avenir. Publié le 16/05/2011 09:03 | La Dépêche du Midi Innovation. Des prix pour des Toulousains innovation

Le plateau du 3e Challenge EducEco, qui met en avant l’éco-mobilité, a récompensé les efforts toulousains. Sur le circuit gersois de Nogaro, parmi les véhicules dotés de moteurs thermiques, celui de l’Université Paul Sabatier/INSA Toulouse s’est illustré en remportant la première place des prix pour moteurs thermiques dans sa catégorie éthanol (2 855 km/l). Du côté des moteurs électriques, les Toulousains de Paul-Sabatier se classent encore deuxièmes pour les prototypes. Le lycée Gallieni se hisse à la troisième place du podium des Ecocitadins. Dans les prix spéciaux, l’université Paul Sabatier avec l’Insa de Toulouse remporte la catégorie Grand prix prototypes. Le collège de Bellefontaine remporte le prix de l’Education nationale.

Publié le 25/06/2011 09:23 | La Dépêche du Midi Bellefontaine. Le bolide du collège vainqueur à Nogaro

Les élèves de 3e qui ont participé au challenge EducEco 2011./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl 6Partager

Le circuit Paul -Armagnac à Nogaro dans le Gers a accueilli le Challenge EducEco. Parmi les dix collèges, les trente lycées et les vingt-quatre écoles d’ingénieurs qui étaient en compétition, c’est le collège Bellefontaine qui s’est distingué. Il a remporté le premier prix de l’éducation nationale.

À l’initiative de M. Pujos, professeur en métiers des métaux au collège, les élèves de 3e du collège Bellefontaine se sont impliqués dans ce projet. Ils ont réalisé un véhicule électrique respectueux de l’environnement.

Jonathan Fernandez, élève en 3e à Bellefontaine, était au volant de la voiture qui a été jugée « projet le plus cohérent » avec l’enseignement proposé au collège. Deux professeurs de technologie du collège ont aussi apporté leur aide « Mme Federici et moi-même avons travaillé avec nos 6e sur le projet : le fonctionnement des freins, des moteurs des trottinettes électriques font partie du programme de 6e. C’était une belle occasion de passer de la théorie à la pratique », raconte M. Charonnat.

Le collège a désormais l’intention de l’améliorer et de revenir l’an prochain pour remettre le titre en jeu.


Forum sur abonnement

Visiteurs, identifiez-vous pour poster vos commentaires
(merci de vous déconnecter à la fin de votre séance)

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]