Vendredi, 18-09-2020
5509514 visiteurs
EducEco sur les réseaux sociaux

 
 Challenge 2019 : résultats et images 
 

 ≡ 
On en parle Vers les médias <

Evolutions et réflexions sur le règlement des EcoCitadins

Mercredi 2 au vendredi 4 mai 2012 sur le circuit de Nogaro (Gers)

Evolutions et réflexions sur le règlement des EcoCitadins… alors que de nouveaux établissements s’inscrivent en nombre !

A la rentrée des congés de la Toussaint, 35 équipes étaient engagées pour disputer le 4e Challenge EducEco du mercredi 2 au vendredi 4 mai prochain sur le circuit Paul-Armagnac de Nogaro (Gers). Le score est encourageant alors que la date limite des inscriptions est fixée au vendredi 17 décembre. Sachant les habituels rushs des envois de « dernière minute », nous pouvons envisager avec optimisme un nouveau record d’engagés, témoignage concret s’il en est de l’adhésion des établissements, des enseignants et des élèves et ce, des Collèges aux Universités.

Cette première vague d’engagements permet de dégager quelques tendances : > Près d’un tiers des concurrents se lancent pour la première fois dans le Challenge EducEco. C’est très conséquent et encourageant ; > Les niveaux d’enseignements sont répartis quasiment à parts égales entre les Collèges, les Lycées et les Bacs +2/+3 et +4/+5 ; > Les projets optant pour des motorisations électriques ou solaires sont presque aussi nombreux que les plus classiques motorisations thermiques ; > Le groupe EcoCitadin ne représente qu’un quart environ des engagés laissant la part belle aux prototypes. Ce dernier point mérite le plus large commentaire. Nul doute, les prototypes, qui existent dans certains établissements depuis l’origine de ce type d’épreuve il y a plus de vingt-cinq ans, sont résistants ! Aujourd’hui, il faut bien admettre qu’un projet autour de l’EcoCitadin correspond davantage aux préoccupations du moment même si l’on doit respecter, bien sûr, l’ambition d’atteindre l’extrême de la plus petite consommation avec les protos. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que le Comité d’organisation se soit penché avec passion sur l’évolution du règlement de ce groupe EcoCitadin.

La marche arrière confirmée

Ainsi, la question a été posée de l’obligation faite dès le 2e Challenge EducEco de doter ces véhicules d’une marche arrière ! Certes, sans elle, les EcoCitadins peuvent, comme les prototypes, utiliser une roue libre, ce qui permet une amélioration de leur performance de consommation d’environ 30% par rapport à un véhicule à transmission fixe et ce, dans toutes les catégories, électrique comprise. D’aucuns divergent avec cet avis favorisant l’impact médiatique d’une meilleure performance. Ils situent le débat sur les fonctions de maniabilité d’un véhicule EcoCitadin en ville. Pourquoi ne pas leur demander d’effectuer les manœuvres les plus élémentaires ? Cette position reste au règlement du Challenge EducEco persuadé qu’elle fera l’unanimité sur la durée.

Les équipements pour la pluie optionnels

De même, il est souhaitable de demander aux équipes de prévoir la présence d’équipements permettant la conduite du véhicule sous la pluie (essuie glace électrique, ventilation adéquate de l’habitacle, système électrique étanche, pneumatiques rainurés). Néanmoins, ce pack d’équipements sera optionnel pour le Challenge EducEco. Cependant, en cas d’intempéries, le directeur de course pourra décider de donner accès à la piste aux seuls véhicules disposant de ces équipements après vérification de leur efficacité lors du contrôle technique.

Poids maintenu à 160 kg, mais dimensions des portes pour 2013

Concernant le poids de l’EcoCitadin, le Challenge EducEco maintient un poids maximal de 160 kg afin, entre autres, de continuer à valoriser la notion d’éco-conception. Le poids est l’ennemi en automobile et ne correspond pas forcément à une meilleure résistance. Les matériaux et les formes ad’hoc adoptées par les concurrents demeurent les fondamentaux à encourager. Enfin, le Comité a envisagé de rendre obligatoire une dimension minimale pour les portes (probablement 500x800 mm) toujours dans l’esprit de rendre les EcoCitadins de plus en plus crédibles dans une circulation en ville pour laquelle ils doivent être construits. Néanmoins, cette mesure n’entrera en application que lors du 5e Challenge EducEco en 2013. A un mois de la clôture des engagements, nous pouvons également nous réjouir de l’inscription, comme cette année, des étudiants suisses de l’équipe Biomobile de Genève et de la première participation de l’IES El Palmeral de Valence (Espagne) avec leur Eco-Moriol. Gageons qu’ils seront rejoints par d’autres étudiants de la péninsule ibérique si proche du Gers d’ici au 14 décembre…

Contacts :

Jean-Paul CHASSAING Président AD3E Tel : 06 12 19 79 00
Laurence BERTAUT Presse Tel : 01 49 04 15 40
JPEG - 8.6 ko
JPEG - 6.9 ko

Toutes les informations complémentaires régulièrement actualisées sont disponibles sur notre nouveau site www.educeco.net

D’ores et déjà, les journalistes désirant assister au 4e Challenge EducEco, ceux, par exemple, souhaitant suivre les performances des concurrents de leur zone de diffusion, peuvent contacter Autosur et l’équipe d’AD3E qui seront heureux de les accueillir dans le Gers.


Forum sur abonnement

Visiteurs, identifiez-vous pour poster vos commentaires
(merci de vous déconnecter à la fin de votre séance)

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]