Dimanche, 19-01-2020
1355016 visiteurs
EducEco sur les réseaux sociaux

 
 Challenge 2019 : résultats et images 
 

 ≡ 
Challenges précédentsChallenge 2011Résultats, bilan Palmarès <

Prix de l’écoconception

Prix de l’éco-conception
 

Définition de l’ADEME :
L'éco-conception consiste à intégrer l'environnement dès la phase de conception des produits. L'éco-conception constitue un axe majeur de prévention ou de réduction à la source des impacts environnementaux (réduction des consommations de matières premières, d’eau et d'énergies, des déchets, des rejets…). Elle considère toutes les étapes du cycle de vie d'un produit (fabrication - distribution - utilisation - valorisation finale) de manière à limiter les impacts du produit sur l'environnement.
Les véhicules EcoCitadins sont seuls à concourir pour ce prix. La fonction est clairement définie : il s’agit d’un usage pour le transport des personnes : service, utilité, emploi.
Il est demandé dans le mémoire une fiche « éco-conception et mobilité durable » qui analyse les matériaux et fonctions à remplir autour des critères de l’éco-conception pour la réalisation des solutions techniques envisagées et retenues :

  • analyse des impacts environnementaux liés à l’emploi des matériaux ;
  • contraintes de recyclage du véhicule construit ;
  • critères de choix retenus pour le véhicule présenté : domaine d’innovation exploré.

Mention spéciale du jury pour l’éco conception
Ecole des Mines d’Ales
Voiture : Zemax

L’école des Mines a réalisé cette année un nouveau véhicule avec une réelle démarche d’éco-conception.
Pour éco-concevoir les éléments de protection et de soutien du pilote, l’équipe a tout d’abord réalisé l’analyse fonctionnelle de chaque élément. Un brainstorming a permis d’établir une liste de solutions possibles, celles-ci ont été comparées en fonction de nombreux critères pondérés selon leur importance. Les critères d’éco-conception retenus étaient la recyclabilité, la provenance, le type de transport, l’énergie nécessaire à la fabrication, la quantité d’eau consommée, l’acidification de l’air, l’empreinte carbone, l’eutrophisation. Des bases de données comme Gabi, CES et le module de SolidWorks sur le choix des matériaux ont été utilisés.
Ainsi le plancher réalisé est en fibre de bois naturelles, le siège en bambou, les cloisons intérieures sont en liège ; aucun solvant ou traitement chimique susceptible d’altérer la biodégrabilité des composants n’a été utilisé.
L’Ecole des Mine d’Alès n’a malheureusement pas validé les performances du véhicule Zemax, en conséquence le premier prix n’a pu lui être accordé. Le jury encourage l’équipe à mobiliser ses compétences pour réaliser une grande performance en 2012.

 
Le jury tient à citer le lycée Mirepoix.

En effet, cette année, ce lycée a calculé l’empreinte environnementale de son véhicule et de sa motorisation. Les conclusions de cette étude leur permettent d’envisager des modifications pour l’année prochaine. Le jury encourage cette équipe à poursuivre sa démarche et…

… le jury recommande à l’ensemble des équipes du groupe Eco-citadins de procéder aux calculs de l’empreinte environnementale.